Venezuela : une solution démocratique et pacifique pour mettre un terme à la violence !

À l’heure où les vénézuéliens font face à une vague de violences et de violations de droits humains, les députés européens de la délégation Génération.s expriment leur solidarité avec les victimes et leurs proches. Ils condamnent le recours aux armes des autorités vénézuéliennes ainsi que les menaces portées à l’encontre des membres du Parlement et demandent le retour immédiat à l’État de droit afin de garantir l’exercice des libertés fondamentales de la population.

Il est urgent de mettre un terme à la crise sociale et politique qui traverse le pays. L’ONU a estimé qu’elle pourrait obliger 5,3 millions de vénézuéliens à quitter le pays d’ici la fin de l’année alors même que l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite au Brésil et la politique xénophobe de fermeture des frontières organisée par le Président Bolsonaro représente un risque pour les réfugiés. Seule une solution pacifique et démocratique permettra de sortir de cette situation.

Si l’Assemblée Nationale est aujourd’hui la seule institution démocratique légitime du pays, les députés déplorent la décision du Parlement européen d’appeler à reconnaître son Président, Juan Guaido, comme Président par intérim du pays sans recourir à une élection présidentielle transparente.

Les députés appellent à l’organisation d’un nouveau processus d’élection présidentielle crédible et respectueux de la Constitution démocratique vénézuélienne afin que les citoyens puissent décider librement de la société qu’ils veulent construire. Ils préconisent la mise en place d’une observation internationale des élections afin d’assurer l’égalité du traitement des candidats et d’en finir avec la crise institutionnelle qui frappe le pays et met en péril la population.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*